Master STAPS

Dès la rentrée 2018, l’offre de formation Master évolue pour offrir aux étudiants 4 mentions de Master.

L’objectif principal de la structuration au niveau Master est de proposer un ensemble cohérent et complémentaire de parcours de formation s’appuyant sur des équipes de recherche complémentaires au plan disciplinaire dans les domaines des Sciences de la Vie, des Sciences de la Santé et des Sciences Cognitives, des Sciences Physiques pour l’Ingénieur, des Sciences de l’Information et de la Communication et des Sciences de l’Homme.

Bien évidemment, les connaissances fondamentales qui servent de support aux différents parcours trouvent naturellement des applications dans le domaine de l’activité physique en général, qu’il s’agisse du travail, du sport et des loisirs, ou de la santé et de l’autonomie des personnes, avec les spécificités liées à l’âge comme facteur transversal.

 

  • Master Management du Sport (MS)

Ce diplôme prépare à l’acquisition des connaissances et compétences en vue d’occuper des postes à responsabilité dans la gestion, le développement et le management de projets, d’organisations, et d’entreprises intervenant sur l’ensemble des champs du sport et des activités et services sportifs.

Le Master MS prépare également à l’acquisition, par la recherche, de connaissances et compétences théoriques, scientifiques et méthodologiques pluridisciplinaires en vue d’occuper des fonctions dans l’enseignement supérieur et les métiers de la recherche autour de problématiques en lien avec le management du sport.

Responsable : Pierre DANTINSecrétariat : Fanny FAUCI

 

  • Master Ingénierie et Ergonomie des Activités Physiques (IEAP)

En Master 1, le Semestre 7 et une partie du Semestre 8 sont communs entre les parcours BTI, IEMH et FHIE. Seuls certains enseignements de S8 ont une spécialisation par parcours. A partir du S9, les étudiants se verront proposer une spécialisation en fonction du parcours.

L’ensemble de ces parcours visent à former les étudiants aux postes d’ingénieurs R&D, d’ergonomes, de responsables facteurs humains dans les entreprises en relation avec le mouvement humain (sans être exhaustif, dans les domaines sportif, médical, paramédical, du transport, du bâtiment…). Cette mention vise également à préparer aux métiers de la recherche académique.       

  • Le parcours « Ingénierie et Ergonomie du Mouvement Humain » (IEMH) associe de façon originale une formation aux théories, concepts, méthodes et outils de l’ingénieur et de l’ergonome du mouvement, du matériel et des postes de travail. L’objectif de ce parcours est d’intégrer la dimension de l’usager (confort, capacités physiques, aspects cognitifs, moteurs, sensoriels et sensorimoteurs) dans la conception de matériel et d’aides à la performance dans les domaines du sport, du monde paramédical, des gérontechnologies, des transports et de l’aménagement des postes de travail.
Responsable : Frédéric POUSSecrétariat : Carole FANCHON
  • Le parcours « Bio-ingénierie des Tissus et des Implants » (BTI) forme des étudiants sur l’ensemble du cycle de vie d’un dispositif médical, du concept, à la conception jusqu’à la mise sur le marché avec une sensibilisation aux problèmes de normalisations et de règlementations. Qu’ils soient cliniciens ou scientifiques, les étudiants sont en capacité d’intervenir dans différentes phases de l’implantation d’un DMI : bloc opératoire virtuel, optimisation et conception de DMI ou d’ancillaires personnalisés, en post-opératoire pour l’évaluation des résultats en utilisant des outils de modélisation ou d’analyse du mouvement.
Responsable : Patrick CHABRANDSecrétariat : Sophie SEGUINEL-ERCOLI
  • Le parcours « Facteurs Humains des Interactions avec l’Environnement » (FHIE) vise à proposer des savoirs et savoir-faire permettant d’optimiser les comportements de l’humain en interface avec son milieu d’évolution et les demandes ou exigences contextuelles associées. En particulier seront envisagées des connaissances et méthodologies propres aux réponses cognitives et comportementales vis-à-vis des contraintes générées par différents environnements et les mécanismes adaptatifs associées au maintien de la performance humaine dans ces milieux considérés. Les étudiants devront ainsi s’approprier des savoirs et savoir-faire relatifs aux solutions optimisées de l’interface Homme-Environnement vis-à-vis de réponses à la fatigue, à la charge cognitive, au partage attentionnel…
Responsable : Lionel BRINGOUXSecrétariat : Nathalie ROUSTAN

 

  • Master Activité Physique Adaptée et Santé​ (APAS)

L’objectif de la formation MASTER mention APAS est de former l’étudiant à l’adaptation de l’activité physique et sportive à un public particulier (Handicap moteur, sensoriel, mental, troubles psychiques, pathologies chroniques, cancer, personnes âgées) et/ou d’utiliser l’ensemble des activités physiques et/ou sportives à des fins de prévention, de réhabilitation (ou réadaptation), de post-réhabilitation, de rééducation, d’éducation et/ou d’insertion sociale auprès de personnes en situation de handicap et/ou vieillissantes.
Ce Master APAS est co-habilité avec les universités de Toulon et Avignon.

Responsable : Tanguy MARQUESTESecrétariat : Carole FANCHON

 

  • Master Entrainement et optimisation de la performance sportive (EOPS)

Le master EOPS est axé sur l’étude de la performance physique à partir de connaissances pluridisciplinaires. La Faculté des Sciences du Sport de Marseille s’est associée à l’UFR STAPS de Toulon qui porte cette nouvelle mention. Ce master aura un maximum de 15 inscrits pour chacun des deux sites marseillais et toulonnais. Les 30 étudiants suivent des enseignements communs soit à Marseille, soit à Toulon. Certains enseignements sont dispensés sur chaque site séparément.

Les enseignements ont pour objectif l’acquisition des connaissances et compétences suivantes : 1) l’évaluation et la mesure des capacités physiques et mentales des athlètes propres aux différentes disciplines, 2) la planification de l’entrainement et de la préparation physique à des fins d’optimisation de la performance, 3) l’approfondissement des connaissances scientifiques (physiologie de l’exercice, biomécanique, psychologie, management) relatives à la performance, 4) l’étude des différentes méthodes d’entrainement spécifiques au développement de chaque qualité physique (force maximale, force explosive, endurance, résistance…), ce qui sera justifié par des preuves scientifiques, 5) l’identification des pathologies du sportif et la méthodologie spécifique du réentrainement, 6) l’étude de la gestion d’un groupe en situation d’entrainement et de compétition ainsi que de la communication avec les différents interlocuteurs de la structure sportive, 7) les règles majeures de l’alimentation à adopter en vue d’optimiser la performance et minimiser les risques de blessures et 8) les nouvelles technologies qui sont développées pour mesurer la performance.

La performance sportive est donc abordée aussi bien d’un point de vue technique que scientifique. Pour cela, les intervenants sont aussi bien des enseignants et enseignants-chercheurs universitaires que des professionnels du sport spécialisés dans des domaines complémentaires. A l’issue du Master, le diplômé disposera de compétences qui lui permettront d’être un préparateur physique polyvalent capable de s’adapter à n’importe quelle discipline ; un entraîneur doté d’un esprit critique sur la qualité d’un programme d’entraînement et capable de s’adapter à tous les niveaux de pratique ; un responsable sportif connaissant les exigences du terrain et sachant gérer un groupe d’individus. De plus, le niveau scientifique de ce master permet à l’étudiant diplômé d’envisager de poursuivre ses études en doctorat sur des thématiques relatives à l’activité physique.

Responsable : Jérôme LAURINSecrétariat : Fanny FAUCI