Objectifs généraux de l’unité SPORT MG

L’Unité Sport MG EA 4670 est un pôle de recherche innovant dans les champs communs du management et de la gouvernance des organisations et des équipes sportives et des acteurs de la haute performance.Ses enjeux majeurs sont de mieux percevoir et comprendre par la recherche, la demande sociale et les attentes des acteurs publics et privés du sport, de suivre et d’analyser les évolutions du management de ses organisations (mode de gouvernance, stratégie, conduite de changement) et de ses politiques (cadres économiques et juridiques). De plus, en discernant ses mutations, nous nous proposons d’essayer d’être  au soutien par la recherche et la formation de l’accompagnement du développement et la pertinence des fonctions du sport dans la société, tant dans les domaines sociaux (éducatifs, culturels, récréatifs) qu’économiques. Un premier domaine de recherche aborde à un niveau macro les organisations du mouvement sportif dans leur contexte économique et social. Un second niveau plus micro s’intéresse aux axes de progrès du sport de haut niveau dans son aspect managérial (leadership, prise de décision, comportement ...).

Notre stratégie s’articule sur la mise en synergie d’enseignants chercheurs de différents champs (sociologie, sciences de gestion, économie, sciences politiques, droit, psychologie sociale) afin d’assurer la mise en place d’un projet de recherche pluridisciplinaire et d’une politique d’expertise polysémique, et multiculturelle (à l’image du sport), dont l’objectif avoué est, à long terme, de devenir interdisciplinaire centré sur le sport comme objet d’étude. Sa singularité et son esprit innovant reposent sur la rencontre permanente entre professionnels, et universitaires, mais aussi et surtout par une proximité installée avec le mouvement sportif dans son sens le plus large et les organisations de son secteur haut niveau dont certaines collaborent déjà depuis quatre ans avec la Chaire Société, Sport et Management au travers de colloques, d’activité d’audits et d’expertises.

L’ensemble des travaux de ce dispositif offre un adossement recherche et un point d’application pédagogique direct auprès des étudiants et de leur professionnalisation, ou VAP et VAE dans le cadre du Master «Management des Organisations Sportives», créé en 1997 classé A+ par l’ A.E.R.E.S mais aussi vers les cadres et entraîneurs du mouvement sportif ou des clubs professionnels dans le cadre de procédures spécifiques et parcours adaptés

Contexte et esprit innovant de l’unité SPORT MG

Le management des organisations et des équipes sportives à haute performance est, depuis son émergence postmoderne (professionnalisation, développement des différents marchés, enjeux politiques et haut niveau, omniprésence médiatique,…), un terrain de recherche hétérogène et segmenté. La raison de cette segmentation est peut être à trouver dans la nature polysémique de ce champ disciplinaire. En effet, le sport est dépositaire d’enjeux économiques (souvent rattachés à la conception, la production et la valorisation d’un spectacle), politiques (en termes de priorité et d’arbitrages ministériels et des collectivités), sociétaux (internationalisation et mondialisation) et sociaux (cohésion, intégration, éducation et modèle du sportif de haut niveau) qui dépassent largement les territoires et champs de recherches initiaux sur ces organisations et sur le jeu de leurs acteurs. Le constat d’un manque choisi ou subi de transversalité et de pluridisciplinarité des différents courants qui en font leur objet d'étude a constitué une motivation supplémentaire à la création de cette unité. En effet, de nombreux établissements de formation, proposent des cursus en Management du Sport (Licences et Masters) adossés à des Chaires (Ecoles Consulaires, Instituts d’Administration des Entreprises,…) ou à des Laboratoires (Universités) mais sur des axes thématiques souvent centrés exclusivement sur une seule discipline, que ce soient les sciences de gestion, le droit ou encore les sciences économique, la sociologie ou l’histoire,…). Une telle démarche, si elle permet une analyse experte et spécifique, ne couvre cependant qu’une partie de la problématique. En sus de ce travers monodisciplinaire, on constate aussi trop souvent que ces recherches n'ont, par cultures et histoire que très peu ou pas d’ancrage, voire de pontage avec les organisations sportives, et aucune avec le sport de haut niveau. Ces postures et ces oppositions culturelles ne permettent pas une lecture globale des interactions et des spécificités propres au management des organisations et des équipes sportives. Pourtant, les organisations et équipes sportives à obligation de performance doivent, dans leurs identités, leurs structures, leurs cultures, leurs fonctions et leurs stratégies conduire et anticiper leur propre changement. Être proactives aujourd’hui leur permettra demain de confirmer et d’élargir leurs rôles et leurs missions. Il apparaît donc essentiel d’aider à les doter de connaissances, d’outils et de méthodes indispensables à leur évolution, leur efficience et leur efficacité.

Plus précisément, l’ambition d’une telle démarche répond avant tout à une volonté d'ouvrir des territoires expérimentaux novateurs, construits et alimentés par des partenariats sportifs et entrepreneuriaux forts. Il s’agit également de renforcer la politique de professionnalisation menée depuis une dizaine d’années par ses mêmes acteurs dans ce champ. Ainsi, ceci doit permettre non seulement d'impulser une dynamique innovante de recherche mais aussi d'en assurer le leadership par légitimité et choix d’être perçu comme une interface crédible et légitimée par les interactions nombreuses de la Chaire Société, Sport Management. Les fonctions occupées antérieurement par le Pr. Pierre Dantin au sein du Sport Français, de son unité de Préparation Olympique ou de l’Olympique de Marseille ont déjà permis depuis 2007 de contractualiser des partenariats  et ont donné naissance à des études, audits et expertises transversaux aux différents axes thématiques du futur laboratoire. Ainsi, un lien privilégié avec l’INSEP (Pierre Dantin est membre de son Conseil Scientifique) offre des opportunités rares de projets déjà amorcés de collaborations de recherche, sur le thème de la haute performance et plus précisément l’étude des relations entraîneurs-entraînés, et de l’impact du leadership dans la performance des équipes nationales.

Le lien exceptionnel avec le sport professionnel de haut niveau offre également la possibilité d'étudier la relation tripartite Manager / Entraîneur / Joueur, construite et alimentée par des aspects à la fois sportifs, financiers, médiatiques, contractuels (agents) et symboliques, dans le contexte particulier qu'est celui du sport professionnel, cas spécifique de l’industrie du spectacle sportif dans laquelle le joueur est tout à la fois outil de production, instrument de performance, et actif valorisé pour l’entreprise. De plus, la proximité avec le Comité National Olympique et Sportif Français et l’organisation du Sport en France (Ministère, INSEP, Fédérations) nous a permis d’interroger ses modes de gouvernance et d’en être déjà un contributeur reconnu (colloques nationaux, ouvrage collectif, publications).

Enfin, ces proximités cumulées ont permis d’étudier l’image du sportif de haut niveau. Plus précisément, il s’agissait d’interroger les liens qui existent entre l’ensemble des représentations sociales de l’athlète et du spectateur sportif et leur exploitation marchande. Nous avons montré que, plus que la performance, c’était bien l’image, la légende ou la réputation qui sont au cœur de ce spectacle.

D’autres projets initiés par la Chaire d’Excellence Société, Sport et Management sont en cours de réalisation, notamment une étude sur les différents modèles de leadership des entraîneurs français (handball vs rugby vs basket-ball). Enfin, dans une logique d’expertise-diagnostic et de recherche appliquée en modélisation des savoir faire, nous accompagnons la politique d’optimisation des compétences des arbitres de rugby français en collaboration avec la Fédération Française de Rugby et sa Direction Technique National de l’Arbitrage.

Sur le plan de la portée pédagogique, et conformément aux recommandations de l’A.E.R.E.S., l’unité SPORT MG offre un «adossement recherche» supplémentaire au Master Pro - Management des Organisations Sportives - créé en 1997 classé A+ par l’A.E.R.E.S. (vague B). La volonté affirmée d’une politique de valorisation et de transferts des savoirs au sein de l’unité SPORT MG renforce directement les applications pédagogiques et la qualité de l’insertion professionnelle des étudiants, appelés à occuper demain des fonctions managériales et décisionnelles dans le large champ du sport suite à la formation suivie dans le cadre du Master «Management des Organisations Sportives». Une extension de celui-ci est d’ailleurs en cours par une procédure de validation en Erasmus Mundus commune avec les Universités de Bordeaux II (France), de Rome «Foro Italico» (Italie), de Mondragon (Espagne), de Lisboa (Portugal), ainsi que Bond (Australie).

L’unité SPORT MG est également le lieu privilégié des stages de Master ou de Thèses professionnelles des cadres et entraîneurs du mouvement sportif ou des clubs professionnels bénéficiant des dispositifs de V.A.P.-V.A.E.

Au-delà de la nécessité et de l’ambition d’une production scientifique de haut niveau par des publications dans des revues internationales, l’unité SPORT MG se veut être un interlocuteur sociétal du sport et de ses organisations au travers de travaux en recherche appliquée et de valorisation (colloques, workshop). La vocation et raison d’être de l’unité s’inscrivent dans la progression et la diffusion des connaissances, la modélisation et la mise en œuvre de nouveaux savoirs et leurs applications pédagogiques directes.

Le sport de haut niveau, de par son organisation, sa gouvernance, ses institutions et ses structures de représentation, sa singularité et sa spécificité permet au laboratoire SPORT MG AE 4670 de mettre en œuvre directement pluridisciplinarité et transversalité. Cette proximité avec le monde élargi du sport et en particulier de ses organisations de performance construira et nourrit les différentes déclinaisons du projet de recherche de ce laboratoire. La synergie entre les chercheurs permanents, les chercheurs associés et les collaborations internationales repose sur un projet scientifique commun.

Plus précisément, dans le cadre de chacun des axes, les co-publications sont encouragées permettant de contextualiser les approches et de croiser les conceptions disciplinaires. Par ailleurs, nous organisons des séminaires thématiques trimestriels, permettant aux chercheurs de présenter et d’enrichir leurs projets. Les acteurs du monde sportifs sont également conviés garantissant ainsi la pérennité de la proximité entre le laboratoire et les acteurs de terrains.

Nous continuons, comme c’était déjà le cas dans le cadre des travaux de la Chaire, à développer un workshop international annuel au plus proche des attentes sociales du monde sportif, pour répondre, par une démarche scientifique et pragmatique, aux appels d’offres émanant des problématiques managériales et organisationnelles rencontrées sur le terrain.

Ces relations scientifiques internationales, et avec les acteurs de terrains s’inscrivent dans une volonté innovante autour d’un projet commun.